Papier reliure,

à la cuve ou à la colle.

Fabrication artisanale

Des valeurs

Les procédés de fabrication du papier reliure que j’utilise se reposent effectivement sur les valeurs transmises par les artisans, de génération en génération.

Une histoire

Ils ont par ailleurs de nombreuses variantes. Ces savoir-faire s’inscrivent dans le temps ainsi que dans la durée. D’une part du point de vue historique, mais aussi de part leurs mise en œuvre.

cosmopolite …

Une histoire cosmopolite : tout d’abord nés en Chine et au Japon, les papiers marbrés ont ensuite transité par la Turquie pour finalement arriver en Europe. En conséquence, chacune de ces techniques a suivi le cours de l’histoire d’abord des invasions et ensuite des conquêtes technologiques en suivant la route du papier.

… et personnelle

Je me suis tout d’abord laissée séduire par les papiers marbrés lors d’une visite dans une papeterie au cours de mes études. A ce jour et depuis plus de quinze ans, je décore mes papiers. Désormais j’élabore mes propres recettes.

En somme, la création de ces feuilles de papiers décorées à la main est un éloge de la lenteur.

Papier à la cuve

pour faire un papier reliure à la cuve il faut:

  • Préparer

le bain avec des produits naturellement gélifiants dans le but de le densifier.

  • Régler

la densité du bain en fonction des variables atmosphériques telle que le température ainsi que le taux d’humidité. De surcroît, le bain est préparé plus ou moins dense en fonction du motif désiré.

  • Déposer

des gouttes d’encres grasses à la surface de la cuve: à l’aide de pinceaux ou encore de pipettes.

  •  Etirer

les gouttes, afin de dessiner le motif dans les encres alors en flottaison à la surface de la cuve.

  • Appliquer

la feuille de papier, de telle sorte que la totalité des encres se dépose sur la feuille par capillarité.

  • Laisser sécher

le papier sèche assez rapidement. Toutefois, les encres mettront quant à elles environ une semaine à sécher complètement.

  • Nettoyer

le matériel ainsi que le sol ! Effectivement cela me parait indispensable.

  • Aplanir

le papier qui aura en outre gondolé sous l’effet de l’humidité.

  • Unique

pour toutes ces raisons, chaque réalisation révèle un tracé différent et donne en définitive  un caractère unique à l’objet qu’elle recouvre.

Papiers à la colle

pour faire un papier reliure à la colle il faut:

  • Préparer

la colle à l’amidon selon la tradition des relieurs ainsi que celle des imprimeurs.

  • Mélanger

la colle à l’amidon et la peinture de sorte à obtenir une pâte.

  • Étendre

ensuite le mélange sur la feuille de telle maniéré à ce que le papier soit totalement recouvert

  • Enlever

de la matière. Finalement le motif apparaît en retirant le mélange  notamment à l’aide d’éponges, de peignes également de de tampons lino-gravés.

  • Graver

Pour ce qui me concerne, je grave mes propres tampons. Je les enroule ensuite sur des tubes. Enfin  ils sont enserrés sur un manche de rouleau à peindre.

  • Danser

effectivement, cette technique suppose des mouvements du corps dans son ensemble et notamment des jambes; et non pas seulement de la main et du bras en particulier.